Missions

 

SKOURA (Maroc)

  • Date : semaines du 29 janvier au 4 février 2018 et du 23 au 30 septembre 2018
  • Lieu : Palmeraie de Skoura (Maroc).Morocco,_Souss-Massa-Draa_Region,_Ouarzazate_Province,_Skoura_(9)

Skoura ( altitude 1300 m ) est une importante palmeraie de 25 km2, située à 40 km de Ouarzazate dans le Sud du Maroc. C’est l’une des rares palmeraies du pays encore habitée et cultivée. On y recense environ trente mille habitants et cent trente huit mille palmiers.03

 

  • But de la mission : Apprendre aux petits éleveurs/agriculteurs locaux à soigner leurs animaux avec des remèdes homéopathiques. Ces remèdes, en dehors du fait de ne présenter aucune toxicité, permettent également d’éviter les dépenses en médicaments, souvent très onéreux.                                                                                                                                                                                                                                    Cette mission était organisée sous l’égide de l’Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique.                                         Merci à Isabelle Rossi, sa présidente, pour son aide, et à Aziz Yaacoubi, mon traducteur.

    49
    Les stagiaires

 

  • La formation : sous forme de cours le matin et en début d’après-midi à l’aide d’un diaporama axé sur les trente principaux remèdes utilisés en pathologie courante, le reste de la journée étant consacré aux visites des petites exploitations et à l’examen des animaux malades. 55
  • Météo 

En janvier, nous nous attendions à des températures un peu froides la nuit et à un soleil radieux et chaud pendant la journée, temps habituel au centre du Maroc à cette époque de l’année, mais quelle ne fut pas notre surprise de nous réveiller le lundi matin avec quasiment 30 cm de neige et une abondance de gros flocons durant la journée ! Les centenaires locaux n’avaient jamais connu ça !

Quant à fin septembre, les orages se sont déchainés sur la région, provoquant un débordement des oueds et de grosse difficultés de circulation.

25

28DSCN3972-web

  • Conclusion

Deux semaines très enrichissantes sur le plan humain pour le vétérinaire normand urbain que je suis, et sur le plan homéopathique par l’apport de connaissances à de petits éleveurs souvent bien démunis face à la maladie.

71

3 ème STAGE HOMEO VETO A SKOURA – Février 2020

(Compte-rendu réalisé par Isabelle Rossi, présidente de l’APMH)

Compte rendu du stage du 25 au 28 février 2020

(Association Ikhlass, par Didier Notre Dame assisté par Aziz Yaacoubi)

Le stage commence le mardi à 10h, ils seront 11 mais la plupart arrive entre 10h15 et 11h !    1

Didier leur explique les généralités de l’homéopathie… ils suivent plus ou moins bien… Il est compliqué de faire une initiation avec certains qui ont déjà un bon bagage en homéo et d’autres qui en entendent parler pour la première fois !

Les trois principes de l’homéopathie

Comment la donner aux animaux

L’essentiel pour la prescription : trois signes fiables

L’après-midi, on se retrouve à 15 h dans le jardin d’Hamed car il a des chevaux et une brebis malade .. On    2

voit d’abord la brebis qui est pleine, elle présente :

– Anorexie

– Une respiration abdominale,

– Une toux trachéale…

– Coeur RAS

On apprend que toutes les bêtes d’Hamed mangent de l’orge américain, vendu à bas prix avec l’aide de l’état marocain. Cette orge a plus de 40 ans et est traitée aux pesticides…Hamed en a acheté 1 tonne ! Abdelkrim de l’association de l’oasis de Fint nous explique que toutes les bêtes mangeant de cette orge tombent malade….

On lui donne Nux Vomica en 7 ch pour la suspicion d’intoxication avec l’orge frelaté. Surveillance de la toux et de ses modalités, qui permettront de choisir les remèdes.3

Ensuite on voit ses chevaux, la jument Masouda de 6 ans, elle a fait 2 fausses couches, n’a plus mangé ensuite et est donc très triste et s’isole On lui donne Natrum mur en 30 ch

L’étalon, Masaoud, lui fait le mort et après est très agité… son poil n’est pas    7

vilain…, mange des dattes de la paille, de la luzerne, et l’orge frelaté, on lui donne  Nux Vomica en 7 ch

Ensuite pendant qu’Hamed nous offre le thé sous les arbres, on fait une révision des grands remèdes de vomissement, de diarrhée qu’ils sont censés connaitre par coeur : Arsenicum album, China rubra et Nux vomica

Le lendemain, mercredi, on est très déçu, ils ne sont que 7 Didier continue le travail fait la veille, et il reprend les cours, non pas remède par remède, mais par pathologie, ce qui capte beaucoup plus l’attention des participants.

La première à être traitée ce sont les vomissements, Nux Vomica,    4

Arsenicum, Ipeca, ce qui permet de faire la transition vers d’autres pathologies et d’autres remèdes tels ceux d’agitation, Aconit, Arsenicum, Rhus-Tox, Tarentula,etc..Didier constatant que cette façon de faire intéresse beaucoup plus les participants, continue avec cette approche. C’est ainsi que sont abordés les remèdes de coliques du cheval, Cuprum, Colocynthis, Dioscorea, Rhus Tox, puis ceux de suites de frayeurs, essentiellement Aconit et Opium : Cette matinée ayant beaucoup intéressé l’auditoire, Didier décide de poursuivre dans cette même voie pour les matinées suivantes.

Comme dans les présents, aucun n’a de bêtes malades, quartier libre pour l’après midi !

Jeudi matin, on commence dès 10h15, en progrès, ils sont 8 dont toujours mes deux matrones, Didier démarre avec les remèdes d’abcès et leurs principales différences, Hepar Sulfur, le bistouri homéopathique, puis Calcarea Sulf et Silicea. Transition est faite logiquement vers les problèmes de peau, eczéma, pyodermites, allergies On traite donc Sulfur, et on demande à tous les éleveurs présents, de venir aussi au cours de Paul Aubrée du 16 au 20 mars. Suivent : Belladonna,Psorinum, Arsenicum, Apis,…

L’après-midi, visite chez Mansour et examen de sa petite ânesse. Dystrophique de naissance, elle a beaucoup de mal à se déplacer et passe l’essentiel de son temps couchée. On décide de lui donner Arnica lorsque ses quelques efforts de déplacement l’épuisent et Bryonia lorsqu’elle est constipée.

Vendredi matin, ils sont tous là à l’heure, Abdelkrim vient avec des éleveurs de lapins

1/ Maladie hémorragique du lapin et Coccidiose

Foie et Hémorragies : Phosphorus grand remède d’hépatite virale et d’hémorragies, mental : extraverti, sympathique, peur de l’orage…ça brule très vite

2/ La gale :

– 1 dose de Psorinum 9 ch à tous, c’est-à-dire que l’on met dans leur récipient d’eau, sans oublier de changer l’eau au bout de 4 h pour qu’ils ne fassent pas une overdose.

– Santoline, plante à faire infuser, et à appliquer localement

– Tanaisie, plante à faire infuser et si cela ne marche pas, l’étape suivante :

– Huiles essentielles : girofle, citronnelle de Ceylan, lavande officinale à diluer dans l’eau grâce à un excipient hydrodispersible et à frictionner sur les zones atteintes

Ensuite on révise :

1/ les remèdes de fièvre :

Aconit : violente suite de froid

Belladonna : douleur rougeur chaleur

Ferrum phos

2/ les remèdes de diarrhée :

– En jet : Podophyllum

– Noire : Arsenicum album

– Hémorragique : china, phos, arsen,

3/ les remèdes des yeux :

– Rouge : Belladonna

– Pus : Pulsatilla (ne boit pas, pus jaune, grand remède de grossesse nerveuse…

4/ abcès : en premier on vide sang et pus

– Douloureux : Hepar sulfur , la basse dilution (4-5) ouvre, la haute (9-15) ferme

– Non douloureux : Calcarea sulfur

– Chroniques : Silicea, toujours un individu maigre et frileux

Le soir, Didier nous régalera avec un concert de guitare, chant, musique, homéo, il sait tout faire !

Pendant qu’on travaillait avec nos éleveurs, sa famille allait se balader à pied ou en triporteur avec ma filleule Marion et les siens.

DSCN4594