Missions

 

SKOURA (Maroc)

  • Date : semaines du 29 janvier au 4 février 2018 et du 23 au 30 septembre 2018
  • Lieu : Palmeraie de Skoura (Maroc).Morocco,_Souss-Massa-Draa_Region,_Ouarzazate_Province,_Skoura_(9)

Skoura ( altitude 1300 m ) est une importante palmeraie de 25 km2, située à 40 km de Ouarzazate dans le Sud du Maroc. C’est l’une des rares palmeraies du pays encore habitée et cultivée. On y recense environ trente mille habitants et cent trente huit mille palmiers.03

 

  • But de la mission : Apprendre aux petits éleveurs/agriculteurs locaux à soigner leurs animaux avec des remèdes homéopathiques. Ces remèdes, en dehors du fait de ne présenter aucune toxicité, permettent également d’éviter les dépenses en médicaments, souvent très onéreux.                                                                                                                                                                                                                                    Cette mission était organisée sous l’égide de l’Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique.                                         Merci à Isabelle Rossi, sa présidente, pour son aide, et à Aziz Yaacoubi, mon traducteur.

    49
    Les stagiaires

 

  • La formation : sous forme de cours le matin et en début d’après-midi à l’aide d’un diaporama axé sur les trente principaux remèdes utilisés en pathologie courante, le reste de la journée étant consacré aux visites des petites exploitations et à l’examen des animaux malades. 55
  • Météo 

En janvier, nous nous attendions à des températures un peu froides la nuit et à un soleil radieux et chaud pendant la journée, temps habituel au centre du Maroc à cette époque de l’année, mais quelle ne fut pas notre surprise de nous réveiller le lundi matin avec quasiment 30 cm de neige et une abondance de gros flocons durant la journée ! Les centenaires locaux n’avaient jamais connu ça !

Quant à fin septembre, les orages se sont déchainés sur la région, provoquant un débordement des oueds et de grosse difficultés de circulation.

25

28DSCN3972-web

  • Conclusion

Deux semaines très enrichissantes sur le plan humain pour le vétérinaire normand urbain que je suis, et sur le plan homéopathique par l’apport de connaissances à de petits éleveurs souvent bien démunis face à la maladie.71