Le Dr. Notre-Dame,Vétérinaire Homéopathe/Phytothérapeute

Ce site, créé par le Docteur Didier Notre-Dame, Vétérinaire homéopathe et phyto-aromathérapeute,   est le fruit de plus de trente années d’expérience dans la pratique de ces approches thérapeutiques différentes.

Le docteur Notre-Dame est diplômé en Phyto-Aromathérapie, diplôme obtenu après trois ans de formation à la Faculté de la Santé de Lille sous la direction des Docteurs Christian Duraffourd et Jean-Claude Lapraz de la Société Française de Phyto-Aromathérapie (SFPA)

Il est également diplômé en Homéopathie après avoir suivi trois années de formation auprès du Lemniscate Academy à Paris, sous la direction d’ Albert-Claude Quemoun, Docteur en Pharmacie. Formation complétée pendant dix ans en Homéopathie Uniciste auprès du Centre Liégeois d’Homéopathie (CLH), sous la direction de Marc Brunson, Docteur Vétérinaire.

Pourquoi avoir créé un site Internet consacré à ces thérapeutiques ?

Depuis que j’ai commencé à pratiquer ces médecines alternatives, j’ai vu nombre de propriétaires d’animaux, souvent désespérés de constater que leur animal, malgré des soins nombreux et coûteux, ne sortait plus de sa maladie. Ces personnes viennent me consulter en désespoir de cause, sans bien savoir ce qu’homéopathie et phytothérapie signifient.

didier recadré
Docteur Vétérinaire Didier Notre-Dame

L’essentiel pour eux étant de sortir de ce cauchemar qu’est le quotidien aux côtés d’un animal en souffrance, ils sont prêts à « tout essayer ». D’ où une certaine frustration lors de mes consultations dans l’échange avec le « maître » ou la « maîtresse » de l’animal, qui ne comprennent pas grand’ chose à ce que je prescris, entre les noms latins des plantes médicinales et celui des remèdes homéopathiques.

L’ idée de créer ce site a donc germé doucement, afin d’expliquer le plus clairement possible à tous ceux que ces approches thérapeutiques interpellent, pourquoi j’ utilise l’ homéopathie et la phytothérapie depuis tant d’années, et ce qui se cache derrière ces deux noms qui peuvent sembler « barbares » de prime abord.